SNASUB - FSU
48, rue du val noble
61000 Alençon
nous écrire :

Permanence quotidienne :
13h30 / 17h30

tel : 02.33.27.56.09
ou 06.11.64.15.57

Actualités

samedi 17 novembre 2018

Le SNASUB-FSU dépose un recours auprès du juge administratif



vendredi 16 novembre 2018

Déclaration du SNASUB-FSU à la réunion des adjoints gestionnaires du 15 novembre 2018

Mme la secrétaire générale,

Le SNASUB-FSU souhaite vous interpeller à l’occasion de cette réunion des Agents comptables et Adjoint-gestionnaires.

Tout comme nous, nos Collègues secrétaires ADJAENES sont de plus en plus impactés par le rythme effréné de demandes de toutes origines. Nous avons reçu de nombreuses alertes de leur part jeudi et vendredi derniers à l’occasion de la réception d’un courriel de la DEC5 informant le chef d’Etablissement que, dans un calendrier déjà contraint, la campagne d’inscription au DNB est avancée cette année de 2 mois (Inscriptions du 12-11 au 07-12-18) et ce sans aucune explication. Nous avons transmis une demande d’information au Chef de la DEC, nous sommes bien évidemment toujours en attente de celle-ci. Nous en viendrons bientôt à inscrire les élèves aux examens en septembre, à quand le début de l’année budgétaire en octobre ?

Indépendamment de tout jugement de valeur, on peut s’interroger sur l’intérim officialisé par un arrêté académique d’une collègue secrétaire ADJAENES sur un poste d’Adjoint-gestionnaire de Collège tout comme nous pouvons aussi nous interroger sur le recrutement d’un Chef des DEC de Caen et de Rouen au 1er octobre 2018 sans publication. Mais nous aurons l’occasion de revenir très prochainement vers vous pour ce dernier point,

Notre académie entre dans la nuit de l’instabilité pour plusieurs années si la fusion avec celle de Rouen devient effective. Elle aura des retombées pour l’ensemble des personnels. Une nouvelle académie « grand format » à l’échelle de la région normande permettra de réajuster l’engagement de crédits plus important là où le recteur le décidera. M. le Recteur a transmis aux Bassin d’éducation un questionnaire « Projet Normand » en 7 points.

Combien d’entre nous ont pas été associés à la réflexion dans son Bassin ? serions-nous étrangers à l’autonomie de nos Etablissement, n’avons-nous pas une conception de la mutualisation à exprimer, une envie de cohérence des territoires entres les échelles scolaires et politiques pour un meilleur service rendu, le désir de services de proximité locaux mais pas à l’échelle « Normandy », une vision organisationnelle de notre Service public de l’école au Campus, le souhait d’un périmètre de Bassin cohérent où ne se croiseraient pas des espaces et des territoires imbriqués qui ne facilitent pas le sentiment d’appartenance des usagers ni le repérage géographique laissant ainsi des espaces sans “identité” claire ?

J’en ai fini de mes questions Mme la Secrétaire général.

Je terminerai mon intervention par un remerciement.

Lors de notre entrevue, le 15 juin dernier, nous vous avons appris l’existence d’un fichier Excel transmis à tous les Collèges par le CD14 nous demandant de le compléter des informations présentes dans notre Compte financier.

Devant cette charge de travail incompréhensible, nos communautés éducatives ont déposés des motions en CA (et oui, les enseignants s’émeuvent de nos conditions de travail et c’est réciproque). Bon nombre de gestionnaires SNASUB n’ont pas retourné ce fichier.

Notre souhait est la suppression de ce fichier aussi chronophage qu’inutile et l’unique transmission par la DSI au CD14 des comptes codés « 2 » tout en continuant à assurer une coopération ponctuelle pour le domaine « viabilisation ».

Grâce à votre écoute et action, les deux DSI se sont rencontrées et je sais aujourd’hui que des avancées significatives ont été entreprises.

Madame la Secrétaire générale, le SNASUB-FSU vous remercie de votre soutien.

mercredi 14 novembre 2018

Pétition pour l'abandon du projet de fusion des académies de Caen et de Rouen (cliquer sur l'image)

Notre candidature pour les agents non titulaires

Nos candidats AAE


Nos candidats SAENES


Nos candidats ATRF


Nos candidats ADJAENES


Elections : comment voter ?

lundi 12 novembre 2018

Interpellation du ministre sur la situation au GIP-FCIP et la DIAFPIC par le SNES et le SNASUB-FSU

Les deux syndicats unissent leur efforts pour la défense des droits des personnels et leur avenir. Nous avons envoyé un courrier du recteur en ce sens le 15 octobre laissé sans réponse. Aussi, nous interpelons le ministre pour qu'il intervienne et qu'enfin le recteur nous réponde.

courrier du 15 octobre 2018 envoyé au recteur de Caen et au chef de la DIAFPIC

courrier du 12 novembre 2018 envoyé au ministre de l'éducation nationale

Compte rendu du CHS CT de la cité administrative – 23 octobre 2018

« objectif : moins de surface par agent »

Tenu le 23 octobre dernier, il a abordé la question du resserrement des espaces de travail aux personnels, appelé poliment la « densification » par la préfecture.

L’objectif est d’atteindre 12 m² par poste de travail. A l’heure actuelle, la DSDEN est composée de 72 postes de travail et nous avons 13,90 m² par poste. Il y aurait donc 1.90 mètre x 72 postes = 136.80m² à rendre à la préfecture.

La préfète a demandé à ce qu’on choisisse un des trois scénarios élaborés. la FSU a pris la parole pour rappeler que nous n’avions pas la même façon de voir les choses. Du côté préfecture, il faut rendre des surfaces pour espérer recevoir des subventions de l’Etat pour l’isolement thermique. Du côté FSU, la question est celle de l’amélioration des conditions de travail des personnels. La « densification » n’en tient pas compte et on ne voit pas comment la situation peut s’améliorer. Nous avons avancé un critère de qualité au travail : l’isolation phonique. La préfète s’est étonnée d’entendre pour la première fois cette remarque. Cette question paraît pourtant fondamentale pour travailler dans de bonnes conditions et notamment quand il est envisagé d’installer plus d’agents par bureau. Quand il a été demandé si les coûts des travaux comprendraient l’isolation phonique, la préfète a botté en touche.

En conséquence, nous avons refusé, ainsi que les autres organisations, de nous enfermer dans un scénario de diminution des surfaces qui évacue la question de la qualité du travail.

Il n’est pas dit que le dossier défendu par la préfète sera retenu au niveau national pour bénéficier des subsides de l’Etat car toutes les cités administratives ne pourront y avoir accès. Moralité : une amélioration du confort thermique peut se transformer par une aggravation de la qualité du travail. Qui l’eut cru ?

vendredi 9 novembre 2018

Etat de la mobilisation au 9 novembre 2018



mardi 6 novembre 2018

Article Ouest-France et le rassemblement du 6 novembre en solidarité des personnels du GIP-FCIP


Lire l'article

Article paru sur le site Actu Normandie.fr : 80 personnes rassemblées en solidarité avec les personnels du GIP-FCIP et pour le formateur du GRETA placardisé et en voie de licenciement



Lire l'article de Actu Normandie

CTA du 6 novembre 2018

GIP-FCIP
Le recteur a donné une information qui contredit celle qu'il avait donné le 16 octobre dernier devant les syndicats. A cette date, il avait annoncé qu'il y avait absorption du GIP de Caen par le GIP de Rouen. Au CTA, il a dit qu'il n'y avait pas absorption mais seulement reprise des missions par le GIP de Rouen.

Prime de noel
Le recteur a annoncé le maintien des montants indemnitaires de décembre 2017 pour la paie de décembre 2018 auxquels il faut ajouter 200€ par personne (le "coup de pouce").

Les agents non titulaires recevront les 71 points d'indice supplémentaires auxquels il faudra aussi ajouter les 200€.

Ces versements sont faits pour les personnels en établissements scolaires et en services académiques.

Chaque agent recevra un courrier individuel pour l'en informer. Si vous n'êtes pas d'accord avec son contenu, merci de contacter le SNASUB-FSU.

Pour mémoire, vous trouverez la circulaire 2017 relative à la prime de noel : circulaire du 7 novembre 2017

Liste des emplois administratifs et technique requalifiés et déqualifiés
Le SNASUB-FSU est intervenu pour exprimer son accord sur les requalifications de C en B et de B en A et son désaccord avec les déqualifications non démontrées. Nous avons dénoncé la suppression d'un emploi gagé dans le GRETA de la Manche qui renforce le caractère résiduel le poids des fonctionnaires dans la gestion des GRETA. Nous devons dépasser les 99% d'agents non titulaires dans les GRETA. Vous trouverez ci-après, les établissements scolaires et les services concernés par les transformations d'emplois.

Liste des emplois transformés à la rentrée 2018

Bilan social académique 2017-2018

Vous trouverez ci-après le bilan social académique relatif à l'année scolaire 2016-2017. Très intéressant document à consulter pour mieux connaitre le fonctionnement et l'état de l'académie de Caen; Télécharger le bilan social académique 2017-2018.