SNASUB - FSU
48, rue du val noble
61000 Alençon
nous écrire :

Permanence quotidienne :
13h30 / 17h30

tel : 02.33.27.56.09
ou 06.11.64.15.57

Actualités

lundi 30 mai 2016

Reçus recrutement sans concours 2016

Liste principale :

1 BENARD (BASSET) Cécile
2 MOULIN Claire
3 MARIE (MARIE) Pauline
4 HAMEL (MONTAGNE) Sabrina Joëlle Nicolle
5 ADAM Estelle
6 LEMARQUAND (DEQUILBECQ) Virginie
7 LEROYER (LEROYER) Charlene
8 MOUCHEL-LASABLONNIERE Jenna
9 NOYON (LE GAUFFEY) Angelique Janine Michele
10 GUIMOND (GUIMOND) Aurelie
11 BAZIRE (DIDIER) Christelle
12 ROUGET Anais Noelle
13 BRIEZ Emilie
14 AZE Caroline
15 CORBEL Aya
16 AURIGNAC Damien

Liste complémentaire :

17 ROGER (ROGER) Melodie
18 VOTTIER Mylene
19 HELEINE (LENOIR) Catherine
20 JEAN (JEAN) Marie-Noelle
21 MESLIN Dorothee
22 GAIGNON (BOULAND) Isabelle Renee Christine
23 BAZIRE (BAZIRE) Alexandra Pamela
24 DAVID Alice
25 LEMASLE (LEMASLE) Aurelie
26 MILLET (MILLET) Catherine
27 RAZAFIARISOA (KALO) Isabelle
28 WESS (SIADKOWSKI) Isabelle
29 IVANOVA (LAMBERT) Olga
30 CARIN Cecile
31 VIMOND Morgane
32 MAQUAT (MAQUAT) Mireille
33 MARZIN (MARZIN) Charlene
34 LENOBLE Stephanie
35 LAURENT (CHERON) Delphine
36 GERMAIN (GERMAIN) Aude Marie Fanny
37 TANJI (TANJI) Fatima Yvonne
38 ROGALSKI Isabelle
39 DELOUIS (DELOUIS) Sandra
40 NOYE (NOYE) Emilie

mardi 24 mai 2016

Compte rendu de la CAPA des Attachés du 24 mai 2016

Déclaration préalable des représentants des personnels
à la CAPA des AAE / DS du 24 mai 2016

Nous souhaitons saisir l’occasion qui nous est faite par la réunion de la CAPA.

Tout d’abord, concernant le mouvement intra-académique, nous rappelons que les postes de fonctionnaires doivent d’abord être occupés par des fonctionnaires. Ce n’est qu’après avoir porté à la connaissance de tous les candidats potentiels qu’un recrutement d’un contractuel peut être envisagé. De ce point de vue, nous estimons qu’un vœu a été perdu pour des collègues qui auraient voulu se positionner sur un poste de chef de division directement offert à un contractuel.

Le tableau d’avancement pour entrer dans le grade des APAE est fondé sur la base du nouveau barème académique. Le SNASUB-FSU avait contesté les projets présentés dans les groupes de travail. Nous voici donc à l’heure de vérité. Le tableau qui nous a été communiqué montre les limites du nouveau barème. Le classement est de moins en moins rattaché à un nombre de points. Dès cette année va se poser la question de « l’élément prépondérant » qui n'est pas quantifiable et qui va amplifier les promotions sur des bases non objectives. Le critère de la « Mobilité fonctionnelle et/ou géographique en catégorie A » qui est le seul à créer des points au barème est extrêmement étroit et ne rend pas non plus compte de l’investissement des collègues qui n’ont pas été mobiles. Il n’en demeure pas moins qu’ils ne sont pas moins méritants dans l’accès au grade supérieur. Nous condamnons donc ce barème en ce qu’il ne permet pas de comparer réellement tous les collègues en focalisant le classement sur un seul critère.

La liste d’aptitude offre quatre possibilités de promotion. Nous sommes loin du compte puisque ce sont des dizaines de collègues SAENES qui devraient pouvoir espérer une requalification de leurs fonctions et de leur niveau de recrutement : les gestionnaires matériels en établissements scolaires, les personnels qui assurent de l’encadrement dans les services déconcentrés et au CROUS… Nous vous rappelons que les autorités ministérielles ont entrepris un plan de requalification des emplois de SAENES à la hauteur de 2 en 2016 pour l’académie de Caen. Nous souhaitons connaître les critères de sélection des collègues, sachant que la requalification de l’emploi et de l’agent doit être concomitante.

Enfin, nous voulons intervenir sur les discussions en cours sur la modification de la carte des agences comptables. Le SNASUB-FSU a réuni cinquante personnes lors de son colloque du 10 mai et a adopté un texte qui traduit notre pensée sur ce sujet. Nous considérons les critères actuels non objectifs et jugeons nécessaire qu’un constat de l’existant soit fait avant d’appliquer des règles « mathématiques » quant au nombre d’établissements rattachés par agence comptable. Des garanties sur le devenir des personnels concernés par ces fermetures (de l’agent comptable aux collègues de catégorie C) sont également incontournables afin de pouvoir entamer des discussions de manière sereine. Il apparaît notamment qu’en cas de suppression d’emploi non vacant, les collègues concerné-e-s doivent pouvoir bénéficier des points au barème de mouvements prévus lors des mesures de carte scolaire.

Notre compte rendu :
Sommaire :
Page 1 : mouvement intra académique
Page 2 : déclaration des élus SNASUB-FSU à la CAPA
Page 3 : postes vacants - liste d’aptitude - tableau d’avancement - détachement
page 4 : intégration - titularisation - rappels statistiques

Télécharger le compte rendu de la CAPA des Attachés du 24 mai 2016

Loi Travail : on n'en a pas fini ! GREVE LE 26 MAI 2016

Manifestation jeudi 26 mai :

Caen : 10h30 départ de l’EPSM (Place Villers) ; dès 6h30 rendez-vous au Centre Routier pour organiser des barrages filtrants.
Alençon : : 11H00, Gare SNCF
Région Cherbourg :
- EDF Flamanville, Chantier EPR, AREVA La Hague, Arsenal de Cherbourg (DCNS et Marine) à partir de 6h00
- Actions « surprises » dans l’agglomération de Cherbourg
- RASSEMBLEMENT à 14H30 à Cherbourg « carrefour des luttes » (gare SNCF)
- Saint-Lô : Rassemblement dès 8h00 au rond-point du 6 juin (près des anciens cinémas)
- Avranches : rassemblement 17h mairie

vendredi 20 mai 2016

indemnité aux personnels des établissements d’enseignement publics, centres d’examen du baccalauréat général, du baccalauréat technologique et du baccalauréat professionnel

Le SNASUB-FSU a envoyé un courrier au recteur relatif aux indemnité aux personnels des établissements d’enseignement publics, centres d’examen du baccalauréat général, du baccalauréat technologique et du baccalauréat professionnel :

Monsieur le recteur,

Le décret n°2012-923 du 27 juillet 2012 relatif à la rémunération allouée aux personnels des établissements d’enseignement désignés comme centres d’examen à l’occasion des opérations du baccalauréat fixe les modalités de rémunération des sujétions, tâches et responsabilités effectivement assumées par les personnels à l’occasion de l’organisation de l’examen du bac. D’une part, un montant global d’indemnités est alloué à chaque établissement d’enseignement concerné sur la base du nombre de journées pendant lesquelles se déroulent une ou plusieurs épreuves ainsi que du nombre de candidats journellement affectés au centre d'examen. D’autre part, le montant individuel de l’indemnité versée aux personnels est fixé par le recteur après avis du chef d’établissement en fonction des sujétions, tâches et responsabilités effectivement assumées.

Le SNASUB-FSU souhaiterait connaître :

- la procédure exacte qui cadre la campagne de désignation des personnels pouvant bénéficier de l’indemnité (appuyée éventuellement par circulaire ou note de service dont nous souhaiterions un exemplaire).

- les critères académiques utilisés pour désigner les personnels pouvant bénéficier de rémunérations supplémentaires dans le cadre du décret cité.

- la liste des agents retenus pouvant bénéficier de l’indemnité.

- le montant global d’indemnités par centre d’examen.

Veuillez recevoir, Monsieur le recteur, mes salutations distinguées.

François FERRETTE
Secrétaire académique du SNASUB-FSU

Textes de références :

- décret n°2012-923 du 27 juillet 2012 relatif à la rémunération allouée aux personnels des établissements d’enseignement désignés comme centres d’examen à l’occasion des opérations du baccalauréat fixe les modalités de rémunération des sujétions, tâches et responsabilités effectivement assumées par les personnels à l’occasion de l’organisation de l’examen du bac.

- Arrêté du 27 juillet 2012 relatif à la rémunération allouée aux personnels des établissements d'enseignement désignés comme centres d'examen à l'occasion des opérations du baccalauréat en application du décret n° 2012-923 du 27 juillet 2012

jeudi 19 mai 2016

Consultez nos élus pour connaître les résultats de la CAPA

Inscrivez-vous au stage sur l'avenir des GRETA et de leurs personnels

Beaucoup de questions restent pendantes quant aux conditions d'emploi et de réemploi, de rémunération, d'avancement, de calcul et de qualification des heures effectuées par les personnels intervenant en GRETA, et ce sur fond de fusion des GRETA et de volonté tant d'harmonisation des pratiques que de baisse des coûts dans un environnement de plus en plus concurrentiel.

C'est pourquoi le SNES – FSU et le SNASUB-FSU organisent un stage à Caen le lundi 20 juin, stage ouvert à tous les personnels des GRETA de l'académie.
Ce stage d'une journée aura pour thème l'avancée des travaux du Groupe de Travail (GT 15) chargé au niveau ministériel de redéfinir les obligations de service et l'organisation du travail des personnels intervenant en GRETA. Ils aborderont notamment :
- bilan de la réforme des GRETA : évolution du réseau, statistiques, fin de ProgrE
- quel avenir du réseau des GRETA ?
- situation des personnels : grilles indiciaires des personnels administratifs, réglementation
- les questions en cours au ministère : droits syndicaux, la CDisation et les temps incomplets, la qualification et la rémunération des heures "A" et "B"
Ce stage sera animé par Philippe Gaudry (secteur FCA du SNES) et François Ferrette (secrétaire académique du SNASUB), tous deux participant au travaux du GT15 et au comité national de suivi de la réforme des GRETA.
Pour participer à ce stage, il suffit d'en faire la demande auprès de votre hiérarchie , et ce avant le 20 mai 2016. Vous trouverez deux modèles de demande en PJ, selon votre situation ( titulaires et non titulaires ).

Merci d'autre part de vous inscrire à l'adresse suivante : francois.ferrette@snasub-caen.fr

Pour participer, télécharger les formulaires de de demande d'autorisation d'absence :

- modèle pour les titulaires

- modèles pour les agents non titulaires

lundi 16 mai 2016

Loi "Travail" : grève les 17 et 19 mai

Projet de Loi travail : amplifier la mobilisation face au déni de démocratie !

Communiqué CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Alors que les salarié-es, les jeunes, les privé-es emploi, les retraité-es sont mobilisés depuis plus de 2 mois pour le retrait du projet de loi travail et l'obtention de nouveaux droits, alors que l’opinion publique reste massivement opposée à ce texte, le gouvernement décide de passer en force en utilisant le 49.3. Inacceptable!

Ce sont les mobilisations qui ont contraint le gouvernement, à proposer des modifications au projet de loi pour tenter d’en minimiser les impacts. Le compte n'y est toujours pas !

Un code du travail par entreprise à l'opposé de la "hiérarchie des normes", élément protecteur et égalitaire, perdure dans le projet de loi. Scandaleux!

Plusieurs secteurs professionnels continuent de développer des actions, des grèves (cheminots, routiers, énergie, chimie, construction, aéroport de Paris, etc.), qui sont autant d’éléments d’appui et de dynamiques dans la poursuite, l’amplification et l’élargissement du rapport de force.

Cette situation renforce la nécessité d’amplifier les mobilisations déjà engagées le 12 mai sur tout le territoire.

A partir de tous ces éléments, les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires et les organisations de jeunesse, UNEF, UNL et FIDL invitent leurs structures à organiser des assemblées générales avec les salarié-es pour débattre des modalités d'actions, de la grève et de sa reconduction.

Elles appellent leurs organisations à construire deux nouvelles journées de grèves et manifestations le mardi 17 mai et le jeudi 19 mai prochains.

De plus, elles n'écartent aucun type d'initiatives pour les semaines à venir, y compris une manifestation nationale.

Afin de faire valoir leurs propositions elles décident de s’adresser ensemble au Président de la République pour être reçues rapidement.

Une nouvelle réunion des organisations syndicales se tiendra dès le début de la semaine prochaine pour décider de nouvelles mobilisations.

Montreuil, le 10 mai 2016

Les modalités d'action dans la Manche

Les modalités d'action dans l'Orne

Les modalités d'action dans le Calvados :
17 mai : manifestation, départ 10 h 30 place Saint pierre à Caen.
19 mai : appel à la grève et aux manifestations. Sur Caen, le point de rassemblement à 10 heures 30 sera la Place de la Gare, au moment où l’Ag des cheminots se terminera.

samedi 14 mai 2016

Dates des CPE : mouvement intra académique - Tableau d'avancement - liste d'aptitude

Dates des CPE :

- 20/05/2016 pour la catégorie A,

- 26/05/2016 pour les catégories B et C.

A l'issue des CPE de l'université de Caen, il est possible de savoir la proposition au titre de l'université. Cependant, la décision définitive relève du recteur.

Télécharger la liste de nos élus en CPE

Lire l'analyse du SNASUB-FSU sur la gestion des dossiers des agents en CPE

Dates des CAPA :

- CAPA des AAE : 24 mai 2016
- CAPA des ADJAENES : 2 juin 2016
- CAPA des SAENES : 8 juin 2016
- CAPA des ATRF : 30 juin 2016

Télécharger la liste des élus en CAPA

Compte rendu du colloque EPLE du 10 mai 2016 à l'initiative du SNASUB-FSU


Plus d'une cinquantaine de collègues se sont déplacés pour assister à ce colloque. Le matin, consacré essentiellement à la modification de la carte des agences comptables de l'académie, a été riche en discussion. Cela a permis d'alimenter en argumentation les représentants du SNASUB-FSU qui siégeront le 31 mai prochain à un groupe de travail sur cette carte. Le SNASUB-FSU considère comme extrêmement important de réunir les personnels, de recueillir leur avis et de définir une orientation conforme aux aspirations des collègues. La discussion a débouché sur l'adoption d'une lettre ouverte au recteur que vous lirez ci-dessous.

Durant l'après-midi, les requalifications des emplois et des agents ont été abordées. Un point également sur la politique indemnitaire sur le RIFSEEP et l'ARTT a été fait.

Lettre ouverte au recteur de l’académie de CAEN sur la modification de la carte des agences comptables

Après nombre d’échanges fructueux lors du colloque « EPLE » du mardi 10 mai 2016 au collège Henri Brunet de CAEN, les 50 personnels réunis à l’initiative du SNASUB-FSU de notre académie décident - en vue du groupe de travail du 31 mai prochain - de demander aux autorités académiques de clarifier les critères retenus pour la fermeture prochaine et éventuelle de 11 agences comptables.

Nous souhaitons qu’une analyse précise des situations actuelles des agences comptables soit effectuée.

Les personnels réunis, considérant les critères actuels non objectifs, jugent nécessaire qu’un constat de l’existant soit fait avant d’appliquer des règles « mathématiques » quant au nombre d’établissements rattachés par agence comptable.

Des garanties sur le devenir des personnels concernés par ces fermetures (de l’agent comptable aux collègues de catégorie C) sont également incontournables afin de pouvoir entamer des discussions de manière sereine. Il apparaît notamment qu’en cas de suppression d’emploi non vacant, les collègues concerné-e-s doivent pouvoir bénéficier des points au barème de mouvements prévus lors des mesures de carte scolaire.

D’autre part, quelle nouvelle répartition des moyens humains en cas de modifications de la taille des groupements comptables ?

Une attention devra également être portée à la garantie du maintien du maillage territorial permettant partout le bon fonctionnement de nos établissements et donc du service public, particulièrement dans les zones rurales.

Les missions de conseil et du contrôle comptables doivent rester dans notre académie au plus proche de l’acte éducatif mis en œuvre dans nos établissements scolaires.

Les 50 collègues réunis le 10 mai 2016 à l'initiative du SNASUB-FSU

Compte rendu du CTSA du 12 mai 2016

1 - Compte rendu du SNASUB-FSU

Voici le sommaire du compte rendu :

Page 1 : coordonnées des membres de notre délégation

Page 2 : déclaration du SNASUB-FSU

Page 3 : la Réforme territoriale et ses incidences ; organisation du rectorat Rentrée 2016

Page 4 :informations diverses ; fermetures des services académiques en 2016-2017 ; questions diverses ; dysfonctionnement dans le recrutement d’un chef de division

Compte-rendu SNASUB-FSU du CTSA du 12 mai 2016

2 - les documents distribués

CTSA 12 mai 2016 - Organisation des services Rentrée 2016

CTSA 12 mai 2016 dates de Fermeture des services académiques 2016-2017

CTSA du 12 mai 2016 Organigramme Rectorat de CAEN 2016-2017

DECLARATION FSU RELATIVE AUX PROPOS DE THIERRY LE BARS, DOYEN DE L’UFR DE DROIT DE L’UNIVERSITE DE CAEN

C’est avec la plus grande fermeté que la FSU condamne les propos tenus par le doyen de Droit de l’université de Caen dans le mèl le 22 avril dernier envoyé aux étudiants de l’UFR de Droit. Réagissant aux luttes anti-loi El Khomri, il utilise illégalement son statut de doyen et préconise des méthodes de luttes chères à la droite la plus extrême.

Endossant le rôle d’un militant politique ses propos sont indignes et dépassent le cadre légal du fonctionnaire qu’il est. Le principe de neutralité du service public interdit au fonctionnaire dans l’exercice de sa fonction de se faire l'instrument d'une propagande quelconque. Thierry Le Bars ne respecte pas la loi du 13 juillet 1983. D’ailleurs, il affirme clairement ne pas respecter les procédures réglementaires et légales, notamment le principe de hiérarchie en contactant directement la police, contournant ainsi la direction de l’université seule responsable dans une telle démarche. Mais il n’en a cure, tellement il est obsédé par sa haine contre les jeunes qui se mobilisent contre la loi « Travail », jeunes forcément manipulés selon lui.

Ce n’est pas simplement un problème de respect de la loi, loi que Thierry Le Bars foule aux pieds. Il tient un discours extrêmement dangereux qui conduirait, s’il allait au bout de ses idées, à dresser physiquement les étudiants les uns contre les autres.

Quel signal envoie-t-il à ses homologues des autres composantes ? Quel signal envoie-t-il aux personnels placés sous son autorité ? Un chef de service, fonctionnaire qui plus est, doit montrer l’exemple et chercher l'apaisement plutôt que l'agression.

Tout ceci équivaut à une faute professionnelle grave. Si un agent de catégorie C avait tenu de tels propos, il aurait déjà été convoqué et une procédure de sanction aurait été envisagée. Est-ce le cas pour le doyen de Droit ? La FSU exige du recteur des mesures contre de tels agissements.

Télécharger le mèl du doyen de l'UFR de Droit de Caen

vendredi 29 avril 2016

Se préparer à l'oral du recrutement sans concours

Le SNASUB-FSU avait pris l'initiative d'une après midi de formation pour l'oral. Celle-ci a eu lieu le 26 avril dernier. Vous trouverez ci-dessous une série de documents qui ont été distribués à cette occasion ou d'autres ajoutés pour compléter.

Définition des concepts administratifs (site Fonction publique)

Les instances représentatives dans la fonction publique

Liste des postes ADAJENES de l’académie de Caen (issue du serveur AMIA)

Circulaire MEN du 23 mars 2016 « Vigipirate »

14 mesures de simplification administrative (repris de l’intranet du rectorat de Caen)

Préparation de la rentrée 2016 : réforme territoriale, gouvernance académique, projet 2016-2020, les réseaux des écoles et de EPLE, baisse des effectifs, politique des langues, carte des langues, chantiers en cours (janvier 2016 document rectorat de Caen).

L’actualité de la gestion des ressources humaines (janvier 2014, extrait document rectorat de Caen)

La DSDEN, une institution au service de la pédagogie (juin 2015, extrait document DSDEN Orne)

Vademecum des gestionnaires en EPLE : présentation des EPLE (fonctionnement, organisation, activités)

Fiche de poste ADJAENES : accessible sur le site du Ministère de l'éducation nationale.

Entretiens professionnels 2016

Les entretiens devront se terminer le 22 juin 2016 au plus tard pour transmission au rectorat pour le 7 juillet au plus tard. Tous les personnels administratifs et ITRF (labos compris) sont concernés.

Circulaire entretien professionnel 2016 - C 2016-29

Annexe 2 - Fiche proposition réduction ou majoration d'ancienneté 2015-2016

Annexe 1 - CR entretien professionnel 2015-2016

Chaque année, le SNASUB-FSU est interpellé par des collègues qui contestent le fait de ne pas avoir un entretien professionnel avec leur "supérieur hiérarchique direct". Vous trouverez une définition précise dans la circulaire de la Fonction publique parue en 2012 : circulaire de la fonction publique du 23 avril 2012.

Pour toute question, contacter le SNASUB-FSU.

lundi 18 avril 2016

Colloque établissements scolaires : mardi 10 mai 2016 - 9h30/16h30


Le SNASUB-FSU organise pour la première fois un colloque portant sur le fonctionnement des établissements scolaires et les conditions de travail des personnels y exerçant.

Ce colloque (organisé réglementairement sous la forme d'un stage) est donc ouvert à tous les personnels, titulaires et non titulaires qui souhaitent connaître la réglementation, les projets en cours sur la carte des agences comptables et toutes les questions qui traversent les collèges et les lycées.

En ce qui concerne plus particulièrement les agences comptables, rien n'est arrêté avant la réunion du comité technique académique. Le point sera porté à l'ordre du jour du CTA d'automne 2016.

Document de présentation du colloque

Matin :
- compte rendu des groupes de travail sur la carte des agences comptables
- quel avenir pour les agences comptables, quel avenir pour les personnels ? Quelle mobilisation des personnels ?

Après-midi
- les relations avec les collectivités territoriales
- respect et reconnaissance de nos missions : requalifications, salaires et effectifs
- Le cadre réglementaire des personnels : temps de travail, indemnités, prime de noël 2016

Pour s'inscrire, il faut :

1° télécharger le formulaire d'inscription et le remettre à votre chef d'établissement. La durée de l'absence est comptabilisée comme du temps de travail, sans perte de salaire et sans récupération horaire.

2° informer le SNASUB-FSU de votre participation (snasub-caen@orange.fr). Cela nous permet d'organiser au mieux la journée. Le lieu du stage sera communiqué 10-15 jours avant le stage. Nous limiterons le nombre d'inscrits en fonction de la capacité d'accueil de la salle.

formulaire d'inscription stage 10 mai 2016

Loi Travail : grève le 28 avril et 1er Mai : communiqué de presse CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Le gouvernement a présenté le 11 avril dernier, des mesures importantes en faveur des jeunes (Aide à la Recherche du Premier Emploi, surcotisation des CDD, amélioration de la rémunération des apprentis, revalorisation des bourses, prolongation du droit aux bourses, création de places en BTS….). Pour les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL ces annonces sont le fruit des fortes mobilisations des jeunes, à l’appel des organisations lycéennes et étudiantes au côté des salariés. Elles répondent aux revendications portées de longue date par les organisations de jeunesse. Les organisations seront particulièrement vigilantes sur la mise en œuvre de ces mesures pour améliorer la formation et l'insertion à l'emploi des jeunes.

Pour autant, le désaccord sur le projet de loi reste entier. Et le 9 avril a permis à des milliers de personnes de toutes catégories sociales n'ayant pu se mobiliser jusqu'ici de s'inscrire dans le mouvement. L'opinion publique soutient cette mobilisation et de nombreuses initiatives se multiplient au niveau local. Le gouvernement doit poursuivre dans la voie du dialogue amorcé avec les organisations de jeunesse. Il doit aussi écouter les organisations de jeunesse et de salariés qui restent toujours opposées à la loi Travail. Les organisations signataires rappellent une nouvelle fois que les pouvoirs publics doivent garantir le droit à manifester, à se réunir, à s'organiser tout en assurant la sécurité des manifestants.

Depuis plus d'un mois, les étudiant-es, lycéen-nes, salarié-es, privé-es d’emploi et retraité-es sont mobilisés pour exiger le retrait du projet de loi Travail en discussion au parlement. Le droit du travail doit aujourd'hui prendre en compte nombre d'enjeux (évolution technique et technologique, émergence de nouvelles technologies d’information et de communication, du numérique, transition écologique, évolution des besoins de la population...) et en mesurer les transformations induites sur le travail. L'enjeu est offrir des garanties et des droits en conséquence aux salariés des secteurs privé et public.



A terme, cette remise en cause de pans entiers du Code du travail risquerait d'avoir aussi des conséquences sur le statut de la Fonction publique alors que les agents vivent déjà des situations dégradées.

Les organisations syndicales dénoncent l'entêtement du gouvernement à maintenir son projet de loi Travail. Il doit les recevoir et entendre les revendications des salariés : emploi, salaires et pensions, temps de travail, protection sociale, garanties collectives, conditions de travail, égalité professionnelle femme/homme, santé au travail, médecine du travail, formation permettant des créations d'emplois stables et de qualité, droits et libertés syndicales… des propositions porteuses de progrès social et correspondant à la réalité du travail d'aujourd'hui et de demain.

Car dans un contexte de crise aggravé par une politique d'austérité, lutter contre la flexibilité, contre la précarisation des emplois est une nécessité.

Les organisations syndicales (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL) appellent l’ensemble des salarié-es, privé-es d’emploi, étudiant-es, lycéen-nes, retraité-es à se mobiliser à nouveau par la grève et à participer massivement aux manifestations le 28 avril prochain.

Dès à présent, elles appellent à l'organisation d'assemblées générales dans les entreprises et administrations pour assurer le succès de cette journée et décider de la poursuite de l'action pour obtenir le retrait de la loi et l'obtention de nouveaux droits.

Elles se saisiront du 1er mai, pour donner à cette journée de solidarité internationale, un caractère particulier en pleine mobilisation contre le projet de loi Travail.

Les Lilas 14 avril 2016